Vivement dimanche : Aïe, Michel Drucker balance le nom de ses remplaçants

Sans doute échaudé par ses problèmes de santé, Michel Drucker vient de dévoiler les deux seuls capables de lui succéder…Aïe, ça pique !

Vivement dimanche, Michel Drucker tire sa révérence

Vivement dimanche, une émission mythique

Durant ces six dernières décennies, Michel Drucker illumine la petite lucarne. Certes, depuis 1998, il récolte les confidences des célébrités sur son canapé rouge. Pour autant, il a un certain flair pour dénicher les nouveaux talents. En effet, au milieu des années 80, il anime une émission de variété. Au cours de l’un des numéros, il va donner un petit coup de pouce à une certaine Céline Dion. À peine sortie de l’adolescence, la jeune canadienne n’oubliera jamais son passage à la télévision française. Et la réciproque est vraie !

Lorsqu’il évoque ce genre de belles rencontres, Michel Drucker a les larmes aux yeux. Dans sa famille, il précise qu’il était loin d’être le plus talentueux. Une fois face à une caméra, c’est un autre homme. Il se sent suffisamment à l’aise pour tenir en haleine les téléspectateurs durant des heures.  Sur plusieurs générations, il rivalise d’ingéniosité pour conserver cette image de gendre idéal.

Incollable sur les projets de tous ses amis VIP, il n’hésite pas à les réunir le dimanche après-midi. Confortablement installé, le public adore découvrir les liens entre ce comédien et ce chanteur. Il ne perd pas une miette de ces quelques heures en compagnie de ses vedettes préférées. En ce qui concerne Michel Drucker, c’est toute une préparation. Fiches, entretiens avec l’entourage, il ne lésine pas ses efforts.

Juste avant le démarrage de la pandémie, c’est le drame. Alors qu’il effectuait un banal examen de routine, Michel Drucker est opéré du cœur en urgence. À son réveil, les experts lui annoncent qu’il a failli être amputé d’une jambe. On l’aura compris, son premier confinement, il va le passer dans un lit d’hôpital. Tous les soirs, il cogite et se demande si son cœur va tenir ou s’il va lâcher.

Michel Drucker persiste et signe

Sauf que n’est pas Michel Drucker qui veut ! Motivé à revenir sur le devant de la scène, il va se remettre à faire du sport (vélo, piscine, etc.) pendant plusieurs heures par jour. Considéré comme un miraculé par l’équipe médicale, il prend rendez-vous avec la direction de France Télévisions. Têtu, il annonce la couleur. Il ne bougera pas du bureau de Delphine Ernotte tant qu’il n’aura pas une date de retour à l’antenne.

Dans le contrat, il y a quelques petites modifications. Afin de ne pas trop tirer sur la corde, décision est prise de réduire la durée drastiquement de Vivement dimanche. Ensuite, le public ne sera plus convié au studio Gabriel. Enfin, diffusée sur France 3, et non plus sur France 2, l’émission conserve la tranche horaire de l’après-midi. Ouf, l’honneur est sauf !

Invité chez Faustine Bollaert, Michel Drucker se sent enfin prêt à dévoiler le nom de ces dignes successeurs. Contrairement à ce qu’il a toujours évoqué, ce ne sera pas pas Cyril Féraud, mais…la « formidable et tout-terrain » Maud Fontenoy et l’historien Franck Ferrand.  Hasard ou coïncidence, Comme l’atteste la photo de groupe ci-dessus, il les a déjà reçus ensemble sur le plateau en janvier 2020. Qui sait, peut-être leur en a-t-il touché deux mots dans les loges ? Vont accepter de prendre la relève ? Le mystère demeure entier ! Suite dans le prochain numéro !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Abonnez-vous à notre newsletter